Rechercher
  • comites-patriotes

Visite du GAM en Franche Comté


Mesdames, Messieurs,

Chers amis,

C'est un grand plaisir pour moi d'être parmi vous aujourd’hui dans cette Franche-Comté, une région que j'affectionne particulièrement car elle m'a notamment accueilli, jeune adolescent, avec ma famille à la fin du mois de janvier 1962, quelques mois avant l'indépendance de l'Algérie.

Ce tour de France des régions, que j’ai entrepris depuis quelques semaines, me permet de constater à chaque fois que partout la mobilisation se vérifie et grandit de semaine en semaine. Je ne doute pas un instant qu'elle se poursuivra dans les mois qui viennent en raison de l'attitude de nos dirigeants politiques sourds et aveugles à une situation dont ils ne semblent pas mesurer la gravité.

Alors, en Franche-Comté, aujourd’hui, je veux saluer vos efforts à vous tous, adhérents ou sympathisants, vous qui avez décidé de ne plus rester spectateurs d'une histoire que certains veulent écrire pour vous. Merci d'avoir organisé et permis cette réunion grâce à votre engagement, votre combativité et votre enthousiasme.

Notre présence ici et maintenant démontre une fois encore à quel point, ceux qui spéculent sur la faiblesse du peuple français et sa prétendue absence de patriotisme se trompent et ont tort.

Nos rassemblements partout en France, nos actions menées avec conviction, nos discours de vérité lèvent le voile sur notre esprit de résistance que se refusent à voir nos dirigeants actuels. Ils ont grandement tort car leur aveuglement et leur surdité devraient les conduire à leur propre perte.

Beaucoup de ces représentants sont d'ailleurs le fruit de ce coup d’État institutionnel qui a conduit à ce hold up démocratique scandaleux que nous avons connu en 2017.

« Je suis le fruit d'une forme de brutalité de l'histoire, d'une effraction » (Emmanuel Macron) On sait ensuite comment ont été sélectionnés la nouvelle génération de députés de la majorité présidentielle.

« Soyez fiers d'être des amateurs » (Emmanuel Macron)

Profitant d’un effet d’aubaine, ils nous font errer dans le concert des Nations sans cap et mettent en revanche toute leur ardeur au service d’un sans-frontiérisme destructeur et d'un multiculturalisme – qu'ils nomment multiculturalisme – qui est une imposture, une imposture sanglante de surcroît !

Mes chers amis,

La France, notre patrie, aujourd'hui agressée, insultée, martyrisée, nous appelle. Cette France que la nature a faite belle et que l'histoire a rendue grande. Certains l'ont oublié mais il nous revient, à nous ses enfants fidèles et reconnaissants, de le rappeler car c'est celle que nous aimons et que nous devons donc défendre face à ceux qui sont, en fait, ses fossoyeurs. Et cette France ne se vend pas, elle se mérite.

Peut-être l’avions nous aussi oublié…

Blâmer les élites qui ont dirigé la France depuis plus de 40 ans, avec une société qui a évolué vers un individualisme forcené et un consumérisme débridé, c’est aussi pointer du doigt nos propres carences. Mais nous, nous en avons conscience.

Retrouvons le courage d’affirmer notre identité et nos valeurs et avec lucidité regardons notre passé pour mieux nous projeter dans l’avenir. C'est notre droit le plus légitime de vouloir défendre notre identité qui est la synthèse de notre héritage historique, spirituel et culturel. C'est d'ailleurs le droit de tout peuple de vouloir défendre et de vouloir rester ce qu'il est. Alors, défendons ce droit. Faisons en sorte de léguer à nos enfants ce pays que nous chérissons et qui souffre chaque jour un peu plus, faute d’un courage politique avéré.

Posons les bases d’un nouveau pacte social, mais posons-le sans détours. Avec nous, la France ne négociera ni son Histoire, ni ses valeurs fondatrices.

La France ne négociera ni sa culture ni sa liberté.

La France ne négociera jamais son indépendance.

Que les européistes, les mondialistes et les progressistes le sachent : nous ferons un état des lieux sans concession de l’immigration, nous désignerons et nous nommerons les délinquants et les criminels. Nous ferons la lumière sur cette vague traîtresse qui cherche à nous submerger. Nous exigerons que le droit à la différence prôné par la gauche le soit dorénavant pour les peuples. Notre peuple, comme tous les peuples européens, a le droit d'être différent. Ce n'est pas le Maghreb ou l'Afrique.

Chers amis,

Comme à chacune de mes étapes je vous le répète : sans haine et sans passion mais avec détermination, sachons utiliser tous les moyens disponibles, renforçons notre présence, renforcez votre présence sur les réseaux sociaux, montrez avec ténacité et ferveur que vous êtes les futurs bâtisseurs d’une France nouvelle.

Cette France que l’on aime et que l’on respecte pour son humanisme, son intelligence, son génie mais également pour la puissance qu'elle doit retrouver.

Sans haine et sans passion libérez votre parole en confortant cette dernière par des faits et rien que des faits. Sachez que c’est la vérité que redoutent nos faiseurs de rêves, ceux qui s’agitent sur place, englués qu’ils sont dans les ornières de l’immobilisme.

N'oublions pas que la France est un grand pays cependant aujourd'hui en perdition à cause du manque de clairvoyance, du déni de réalité puis du renoncement de ceux qui l'ont dirigée et qui la dirigent aujourd'hui. Il faut donc lui porter assistance pour la sauver. C'est une lutte pour la survie de la nation dont il s'agit. Et ce sera notre dernière chance de la sauver.

N'oublions pas que le peuple français est un grand peuple. Il l'a simplement oublié, aidé en cela – il faut bien le reconnaître – par une propagande ignoble l'ayant formaté progressivement et enfermé dans un état de culpabilisation et de repentance totalement injustifié.

Alors, il faut qu'il se réveille et je veux lui redonner sa fierté pour qu'il retrouve sa capacité à prendre son destin en main, c'est à dire être acteur de son histoire.

Mesdames, Messieurs, chers amis ,


Vive la Franche-Comté ! Vive la France !

890 vues6 commentaires

Posts récents

Voir tout