Rechercher
  • comites-patriotes

La tournée du Général MARTINEZ

Mis à jour : juil. 12

Depuis plusieurs semaines, le Général MARTINEZ sillonne le pays, à la rencontre des adhérents, des sympathisants et des Français en général.


Ces rencontres sont des moment de partage, d'échanges avec les militants, mais aussi avec les élus locaux, les médias régionaux, et l'occasion de faire connaître nos positions et nos projets, quand les comités de rédaction ne censurent pas la parution des entretiens...

Ainsi, le Général était présent le 08 Mai en Auvergne pour commémorer l'armistice du second conflit mondial, un rendez-vous apprécié par les associations patriotiques locales.

Après avoir visité nos amis en Franche Comté, Il s'est rendu en Bretagne à l'occasion de l'anniversaire de l'appel du 18 juin du Général De Gaule, sur l'île de Sein, témoignage poignant du souvenir de l'engagement des femmes et des hommes de ce petit bout de France dans la résistance à l'envahisseur Allemand, puis enfin, à St Malo pour y retrouver ses soutiens et des responsables associatifs locaux.


Bref, le Général MARTINEZ "mouille la chemise" et mène une vraie campagne de terrain à l'écoute de tous. Riche de ces rencontres, il suscite un réel intérêt chez nos compatriotes malgré le silence des médias officiels à son égard.


D'autres déplacements sont bien sûr prévus avant la trêve estivale, en Rhône Alpes puis en Bourgogne. Le combat continue...



D’UN GENERAL … L’ AUTRE !


Ainsi le général Antoine Martinez, président des « Volontaires pour la France »( VPF) vient de chausser les bottes gaulliennes, pour se rendre à l’île de Sein, ce 18 juin d’où « migrèrent » vers l’Angleterre ces Bretons du Finistère qui entendirent… l’appel du général, en 1940, avant de devenir le fondateur de la catastrophique Ve république !

La résistance est en marche pour ce candidat à la présidence de cette même république en 2022 , signataire de la Tribune des Militaires qui se sont insurgés contre le « délitement » d’une France « à la dérive » qui se doit d’être patriote avant d’être républicaine ! Pas de manifestations d’hostilité comme ce fut le cas lors de la venue de la bretonne - candidate à la présidentielle Marine Le Pen, l’année précédente, pas de journalistes non plus !


Le lendemain, pour le général , candidat déclaré en juillet 2020 et son équipe de retour sur le continent, recueillement « mystique » au sanctuaire de Sainte Anne d’Auray (1623), en Morbihan, où nous émeuvent de part et d’autre de la basilique le Monument au comte de Chambord des Henriquintistes ( ceux qui oeuvrèrent après la chute du Second Empire à la vaine restauration en 1873 d’une Monarchie du drapeau blanc ) sous la protection des statues de sainte Jeanne d’Arc, sainte Geneviève, du connétable Du Guesclin et du chevalier Bayard et le mur gigantesque du Mémorial de la Grande Guerre , conçu par les 5 diocèses de Bretagne, où se lisent en plein aux 8 000 noms de Bretons et leur paroisse, sur le tribu des 240 000 morts que la Bretagne offrit en sacrifice pour la France durant la première guerre mondiale !


Celui-ci rejoindra enfin Saint-Malo en Ille et Vilaine , à la rencontre de militants, pour conclure son tour de la Bretagne administrative, ce qui est pour ce soldat la continuité de son engagement en défenseur de notre identité nationale. Promoteur du combat contre l’islamisation de la France , il a été amené à répondre à la sollicitation récente de la présidente du Rassemblement National à la rejoindre mais a manifesté catégoriquement son désaccord et donc son refus : « l’islam est incompatible avec la France… » . Et ce n’est pas l’attitude soumise de Jérôme Bardella, le second du Parti ex-FN, votant lors du1er tour des Elections Régionales et départementales face à une assesseur voilée qui va rassurer sur la lutte menée par le RN contre l’invasion musulmane…


Auteur de 2 ouvrages dont l’un annonçait en 2017 que la « grande muette » allait prendre la parole, le général Martinez accuse aujourd’hui l’actuel gouvernement des maux qui nous ont fait régresser alors que le tocsin sonne une insurrection qui aurait pu se manifester dans les urnes mais où une abstention électorale sans précédent montre le dégoût des Français - des « veaux » avait dit l’autre général !... - pour les promesses et accordailles contre nature et mortifères.

Claudine Dupont-Tingaud ( Quimper le 23/6/2021

REAGIR

Résister et Agir

Pour la défense de nos identités











464 vues8 commentaires

Posts récents

Voir tout